Famille homoparentale: Témoignage d’une homoparente, la mère dite sociale

Témoignage sur le blog de l’association Les Enfants d’Arc en Ciel

http://lesenfantsarcenciel.wordpress.com/2012/12/10/temoignages-disabelle-10/

Nous avons 9 ans de vie commune, 7 ans de PACS le 2 janvier 2013 et nos enfants vont avoir 6 ans fin janvier 2013.

Je (Isa) suis la maman dite sociale. Je suis reconnue comme étant la « chef de famille » par la CAF…Nous payons des impôts communs.

Très vite nous avons parlé d’enfants cela faisait parti d’un projet commun.

Nous nous sommes posé des centaines de questions, certainement 100 fois plus que les couples hétérosexuels.

Nous avons pris des renseignements via des forums sur les différentes techniques possibles, les cliniques qui nous permettraient d’accéder à notre désir de famille.

Cela a pris du temps et nous avons continué à nous poser des questions, tellement de questions.

Puis le choix a été fait, nous irions à Barcelone, une ville qui nous plaisait.

Le rendez-vous fut pris, la liste d’examens entre nos mains, comment faire pour trouver un gynécologue qui accepte de nous suivre dans notre parcours ???

Le bottin, un téléphone et beaucoup de courage…nous trouvons, rendez-vous, examens, tout va bien.

Premier rendez-vous  à Barcelone en décembre, bon contact, les examens vont bien, on peut commencer le mois d’après !!

Là les galères commencent car la gynécologue entre temps a changé d’avis enfin sa secrétaire fait barrage : on doit se débrouiller autrement (merci T) pour passer les échos…

Au bout de 3 tentatives pour ma part dont une fausse couche, je laisse Nath prendre le relais… et c’est reparti pour trouver un gynécologue, qui après l’entretien et les vérifications de base refusera de faire le suivi !!! On appelle T qui sera notre marraine une fois de plus….

On repart une fois, puis une 2ème puis une 3ème et là enfin c’est positif.

Le parcours grossesse commence…1ère écho à 7 semaines d’aménorrhée, un petit cœur qui bat c’est la joie !!

2ème écho, l’officielle, nous allons toutes les deux au centre de radiologie et surprise quand le médecin nous voit toutes les deux, il sort et quelques minutes plus tard un autre médecin apparait, une femme, très sèche (pourtant nous l’avions eu chacune plusieurs fois quand nous faisions nos contrôles pour les follicules et cela se passait toujours très bien), pose l’appareil sur le ventre de Nath et là elle nous aboie dessus : « vous auriez pu nous dire qu’il y en avait 2 !!! » Ben voyons nous sommes devins !!!

Bref le choc passé pour moi, car Nath disait depuis le début qu’elle sentait qu’il y en avait deux, nous profitons de cette écho malgré le médecin désagréable.

Très rapidement nous prenons contact avec l’hôpital qui nous suivra pour cette grossesse gémellaire.

Là, dès le départ nous exposons notre situation familiale pour éviter tous malentendus.

Tout se passera bien jusqu’à l’arrivée trop tôt de nos loulous à 7 mois de grossesse.

Césarienne en urgence pour Nath, j’attends, j’attends, j’attends puis enfin on m’annonce que les enfants vont bien et sont partis en néonat directement.

L’infirmière vient me chercher pour que je puisse enfin rencontrer nos enfants, Nath les avait seulement aperçus.

Je vois d’abord Noah, mon cœur explose de bonheur, il va bien, il respire tout seul mais c’est une crevette d’à peine 1,6kg. Il est beau c’est mon fils je l’aime tellement… Puis vient ma rencontre avec Yaële qui respire aussi toute seule, elle va bien, elle fait 1,5kg mon cœur explose à nouveau, ma fille est là, elle est belle je l’aime tout le monde va bien.

Là,  je me rends compte au bout d’un moment qu’on me regarde bizarrement mais je suis à ma joie de rencontrer mes enfants, nos enfants, que nous attendions avec impatience.

Je rejoins Nath qui est dans sa chambre mais qui malheureusement ne peut pas encore aller voir les enfants.

Les jours vont passer, l’équipe soignante va apprendre à nous connaitre et au bout de plusieurs semaines, elle nous dira que c’est la 1ère expérience avec  un couple de femmes et qu’elle attendait de voir comment nous allions nous comporter. L’équipe  nous a finalement énormément appréciées car nous étions très présentes et très à l’écoute du corps médical et de nos enfants.

Une anecdote : une nuit j’ai appelé la néonat car j’avais ressenti qu’il se passait quelque chose avec Yaële. J’ai eu la vérité le lendemain matin seulement, elle avait eu du sang dans les selles et son alimentation était arrêtée. A part ça je ne suis rien pour eux….légalement.

Ils sont restés 5 semaines en néonat, la 2nde naissance le retour à la maison, magique, ils étaient perdus dans leurs combinaisons pilotes, ils faisaient à peine plus de 2kg !!!

Du moment où ils ont été avec nous, nous avons tout fait pour eux, nous avons travaillé en alternance ce que nous faisons encore pour être avec eux le plus possible.

Ils sont épanouis, ils nous appellent Maman toutes les deux, ils ont des copains, ils font des activités extérieures, bref ils vivent leur vie d’enfant, ils savent d’où ils viennent, ils sont allés à la clinique, ils savent que c’est grâce à la graine d’un monsieur très gentil qu’ils sont là.

Actuellement leur question est : pourquoi on n’a pas le même nom que Maman Za (Isa) ?

Isabelle

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s