Archives de Tag: Homosexualité

« Le parcours du combattant de Céline, qui va adopter les enfants de sa femme »

Article de 20 minutes publié le 17 avril 2014:

« TEMOIGNAGE – Céline Cester, qui vit en région parisienne, a déposé un dossier pour pouvoir adopter les deux enfants qu’elle a eus avec son épouse par PMA à l’étranger, comme le permet la loi sur le mariage pour tous. Elle raconte… »

La suite ici:

http://www.20minutes.fr/societe/1355013-temoignage-de-celine-qui-va-adopter-les-enfants-de-sa-femme

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

« Homos : un an après le mariage, la famille pour tous attendra »

Article du 22 avril 2014 sur Metronews:

La loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels fête son premier anniversaire ce mercredi. Mais pour eux, fonder une famille reste un combat.

Suite de l’article ici:

http://www.metronews.fr/info/homos-un-an-apres-le-mariage-la-famille-pour-tous-attendra/mndv!ZCiWSlaujkZYs/

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

SOS Fantômes

Article du blog de Gwen Fauchois, 8 avril 2014:

« Des homosexuels se font salement démonter la gueule parce qu’ils sont homosexuels, des badauds et riverains regardent, un conducteur de bus ferme les portes de son véhicule et repart sans intervenir[1], mais il ne faudrait pas voir là d’homophobie. »

Suite de l’article ici:

http://gwenfauchois.blogspot.fr/2014/04/sos-fantomes.html

Poster un commentaire

Classé dans Actualités

Famille : le rapport que le gouvernement a voulu enterrer

Article de Rue 89, 7 avril 2014 par Blandine Grosjean:
« Le rapport commandé pour élaborer la loi sur la famille préconise la PMA pour les couples de lesbiennes, la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger ou la fin de l’anonymat des donneurs dans les PMA.

C’est un mistigri auquel personne ne voulait voir son nom associé sous le gouvernement Ayrault. Le rapport sur la famille, commandé par l’ancienne ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti, lui a été remis le 10 février dernier. »

Suite de l’article ici:

http://rue89.nouvelobs.com/2014/04/07/rapport-dessine-enfin-famille-xxie-siecle-251106?fb_action_ids=10152244647158941&fb_action_types=og.likes

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

PMA, GPA, Homoparentalité: chacun sa place!

Article du 7 avril 2014 publié sur l’Huffington Post par Alexandre Urwicz:

« Dans une Tribune parue sur Liberation le 3 avril 2014, le Dr Jean-Philippe WOLF s’interroge sur le droit futur des enfants conçus par AMP (Assistance Médicale à la Procréation) au sein des familles homoparentales. Il fait culminer sa démonstration par la réflexion suivante: « rien ne garantit que les enfants demain ne revendiqueront pas le droit d’avoir un père dans le cas de mères lesbiennes ou une mère pour les parents gays. Et que s’ils le font, on aura l’air malin « .

Ce « raisonnement » est d’autant plus douteux qu’il ne semble s’appliquer qu’aux enfants issus des familles homoparentales. Pourquoi un enfant adopté par une femme célibataire hétérosexuelle n’aurait-il pas plus le droit de revendiquer d’avoir un père? Pourquoi la société organise-t-elle alors l’adoption d’enfants pour les personnes célibataires? On en viendrait même à croire que le mensonge hétérosexuel sur la conception d’un enfant adultérin élevé dans un couple marié serait sans incidence pour l’enfant. En revanche la vérité homosexuelle sur la procréation de l’enfant viendrait bouleverser son avenir! N’est-ce pas là la démonstration manifeste de l’expression d’une discrimination basée sur l’orientation sexuelle des parents ? »

Suite de l’article ici:

http://www.huffingtonpost.fr/alexandre-urwicz/pma-gpa-homoparentalite-chacun-sa-place_b_5100179.html

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

« 59% de femmes homosexuelles se disent victime de lesbophobie »

Article de Libération du 8 Mars 2014:

http://www.liberation.fr/societe/2014/03/08/59-de-femmes-homosexuelles-se-disent-victime-de-lesbophobie_985376

« L’association SOS homophobie publie ce samedi les premiers résultats de son enquête «Lesbiennes à vous la paroles».

Il y a les insultes dans la rue. Les préjugés du style «les lesbiennes sont des camionneuses» ou «entre femmes, ce n’est pas vraiment du sexe». Les moqueries au travail. Les familles qui les rejettent à cause de leur orientation sexuelle. Autant de comportements hostiles, autant de violences, parfois physiques, qui touchent spécifiquement les lesbiennes. Mais qui sont trop souvent passé sous silence.

SOS homophobie publie aujourd’hui les premiers résultats de son enquête «Lesbiennes à vous la parole». Lancée en mars 2013, l’objectif de cette étude est de «déterminer la part d’entre elles qui se déclarent victimes de lesbophobie». «Les lesbiennes ne représentent que 16% des appels sur notre ligne d’écoute, expose Tania Lejbowicz, co-référente de la commission Lesbophobie. Beaucoup de lesbiennes ignorent le terme de lesbophobie, que ces stigmatisations sociales les visent en tant que femmes homosexuelles. Nous avons souhaité chercher leur témoignage pour identifier un phénomène dont elles parlent peu.»

Des statistiques rares

Est-ce la libération de la parole homophobe pendant les manifestations contre le mariage pour tous? Les débats sur la PMA? L’envie, et le besoin, d’être enfin plus visibles? Si l’association avait déjà mené une enquête sur ce phénomène en 2008, cette nouvelle édition présente un nombre de participantes important. Elles ont été plus de 7000, majoritairement âgées de moins de trente ans, à répondre au questionnaire diffusé sur Internet et sur les médias LGBT, à aller à la rencontre de l’association lors d’événements. Des statistiques précieuses en raison de leur rareté.

Premier bilan? Sur les 7126 répondantes, 59% ont vécu de la lesbophobie au cours des deux dernières années. Insultes, moqueries, rejet… Le théâtre de ces actes est majoritairement l’espace public (47%), la famille (14%), et le travail (8%). Pour 68% des répondantes, ces épisodes ont eu des conséquences d’ordre psychologiques ou physiques : angoisses, repli sur elle, épisodes dépressifs, difficulté, du coup à vivre ouvertement son homosexualité.

Peur des réactions hostiles

Autre volet de l’enquête, la visibilité moindre des lesbiennes dans l’espace public. Communauté moins développée que celle des homosexuels, isolement plus fréquent des femmes… «Nous pensons que l’invisibilité les empêche de témoigner», souligne Tania Lejbowicz. Résultat? Si 65% des répondantes s’affirment lesbiennes auprès de leurs amis, elles ne sont plus que 33% à le faire au sein de leur famille et 38% n’en parlent qu’à «quelques-uns de leurs collègues» de travail. Elles sont 75% à ne pas adhérer à une association LGBT. Plus désespérant: par peur des «réactions hostiles», elles sont 18% à ne jamais manifester d’affection à leur partenaire en public.

Les résultats complets de l’enquête seront publiés le 25 novembre prochain. «Faire connaître les violences auxquelles les lesbiennes peuvent être confrontées permet une meilleure appréhension de la lesbophobie, dit Tania Lejbowicz. Dans l’idéal, nous souhaiterions renouveler l’enquête d’ici cinq à dix ans.» »

Anne-Claire GENTHIALON

Poster un commentaire

Classé dans Actualités

Web documentaire « Un combat pour tous »

Super travail du journaliste Guillaume Lecaplain qui à travers plusieurs interviews revient sur l’année du débat du mariage pour tous, sur la manière dont ce débat a été vécu par les homos. A regarder et à diffuser sans modération!

http://www.uncombatpourtous.com/

Poster un commentaire

Classé dans Médias, Vidéos