Mariage pour tous et homophobie : lettre ouverte aux députés de l’UMP

Lettre ouverte de Christophe CORET, 4 février 2013:

http://romanianwayoflife.com/blog/2013/02/mariage-pour-tous-et-homophobie-lettre-ouverte-aux-deputes-de-lump/

Monsieur le député Hervé Mariton,
Monsieur le député Philippe Gosselin
Monsieur le Président du groupe UMP Christian Jacob

Je fais partie de ces citoyens français qui, né homosexuel, suit quotidiennement les travaux de l’Assemblée Nationale sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Régulièrement, vous vous emportez quand le mot « homophobie » vient vous titiller les oreilles. Peut-être est-il notre rôle de vous expliquer pourquoi nous sommes nombreux à affirmer que vos propos et votre attitude sont homophobes.

Puisque vous semblez aimer Wikipédia, je vais m’y référer. Certainement y avez déjà vous lu la définition de l’homophobie dont vous vous défendez :

«L’homophobie est l’hostilité, explicite ou implicite, envers des individus dont les préférences amoureuses ou sexuelles concernent des individus de même sexe. Cette hostilité relèverait de la peur, de la haine, de l’aversion ou encore de la désapprobation intellectuelle intolérante envers l’homosexualité.»

Sachez Messieurs, que je suis né d’un papa et d’une maman. Un couple hétérosexuel comme vous les aimez. Dès mon plus jeune âge, j’ai senti que je n’étais pas comme les autres, sans comprendre pourquoi. En CM2, mon institutrice l’a compris pour moi. Un jour, cette horrible femme a improvisé un cours sur Paris. Derrière elle était affichée au tableau une carte du bois de Boulogne. Devant toute la classe, elle nous a expliqué ce qu’était un pédé. Ce que ces gens faisaient dans les bois. Puis elle a fini par dire : «Voyez, c’est là-bas que Monsieur Coret vivra avec les siens.» J’avais 11 ans !

J’ai 31 ans. Voyez, si j’ai aujourd’hui la chance d’être équilibré et en accord avec ma sexualité, il m’aura fallu 20 ans pour avouer cette humiliation à mes parents. Cette blessure, c’est vous qui l’avez rouverte, soit parce que vous êtes irresponsables, soit parce que vous êtes homophobes. Au risque de provoquer un rappel au règlement et les hurlements de Monsieur Mariton, je vais tenter de vous expliquer pourquoi et vous choisirez la variante qui vous sied le mieux.

Commençons par le cas où vous seriez irresponsables (et donc pas homophobes).
Vous utilisez le débat de l’ouverture au mariage pour tous dans un but purement électoral, politique. Pour vous, c’est un jeu. Vous aviez juste besoin d’un combat pour réunir les français autour de votre mouvement, qui a tant souffert du différend Copé/Fillon. Je ne peux pas vous retirer que vous êtes des gens intelligents, que vous savez lire les sondages et manipuler les consciences. L’observation assidue des débats montre bien que vous n’avez aucun argument contre le mariage des couples de même sexe. Vous avez donc décidé de défendre la famille et les enfants, en luttant contre la PMA, la GPA et l’adoption, (les deux premières n’étant même pas dans le projet de loi). Vous n’hésitez pas à mentir pour manipuler l’opinion (disparition des termes père et mère du code civil par exemple). Vous jouissez de voir les extrémistes de tous bords rejoindre vos positions, ne condamnant pas les prières de rues de Civitas. Vous ne condamnez pas les tweets homophobes alors que vous condamnez ceux du gouvernement. Vous avez présenté des milliers d’amendements pour faire diversion, faire peur, parfois associés au Front National. Que dire de vos rappels au règlement et suspensions de séances qui n’ont pour but que d’allonger les débats, pour ensuite se plaindre que le gouvernement ne s’occupe pas des priorités. En résumé, vous êtes irresponsables car vous attisez les peurs et les haines dans un but exclusivement politique.

Le cas où vous êtes homophobes (et donc pas irresponsables).
Vous ne supportez tout simplement pas que, dans la société française, des couples homosexuels puissent vivre leur amour au grand jour. Car oui, nous demandons désormais à pouvoir nous aimer et vivre comme n’importe quel couple hétérosexuel. Vous aimiez croire que nous n’étions que des fêtards, fréquentant les blackrooms et nous exposant au jour une fois par an sur des chars, lors de la Gay Pride. Mais cette demande du mariage pour tous est NOTRE souhait. Les homosexuels sont désormais intégrés à la société française. Beaucoup vivent ensemble. Parfois depuis aussi longtemps que des couples hétérosexuels. Parfois même ils ont des enfants, ne vous en déplaise.
Dans ce paragraphe lié au cas où vous seriez homophobes, je me permets de vous rappeler les propos que Monsieur Jean-François Copé a prononcé devant l’Assemblée Nationale. Il me semble que sa légitimité n’est plus discutée au sein de votre parti. Sa voix engage donc votre mouvement : l’UMP. Et Monsieur Copé a tenu des propos suivants, habituellement retrouvés dans la bouche des responsables du front national : «Pourquoi interdire plus avant les mariages consanguins, la pédophilie, l’inceste qui sont encore monnaie courante dans le monde ?»
Que dire aussi des propos de Nicolas Dhuicq, également UMP, qui a affirmé que le manque d’autorité et de repères parentaux constituaient des terreaux favorables au terrorisme…

Vous rendez-vous seulement compte de l’impact de vos propos ? Laisser les homos se marier conduirait la civilisation à sa perte, le monde à sa destruction ? Leur laisser élever des enfants serait la garantie que ceux-ci deviennent des monstres, des terroristes ? Êtes-vous sérieux ?

J’ai souffert longtemps de mon homosexualité. Beaucoup de jeunes gays n’ont pas ma force de caractère et préfèrent en finir plutôt que d’en souffrir. J’ai souvent pensé à eux récemment, quand je vous ai entendu tenir des propos nauséabonds dans les médias, à l’Assemblée Nationale, puis quand je vous ai vu défiler fièrement dans la rue lors de votre manif pour tous. J’en ai pleuré. Et pourtant aujourd’hui je suis fort !

J’ai pleuré en pensant à ces jeunes non outés. À moi il y a 10 ans. Au malaise qu’ils ont du ressentir en vous voyant lutter contre eux. Car en vous battant contre nos droits, contre l’égalité, c’est contre nous que vous vous battez. Vous libérez la parole homophobe et c’est nous qui en souffrons.

Avec le recul, je pense que votre mouvement n’est pas homophobe, irresponsable ou opportuniste. Il est les trois. Et vous le savez. Vous surfez sur les thèmes de sociétés pour redorer l’image de votre mouvement «républicain». Les dommages collatéraux, malheureusement vous vous en moquez. Par chance, la loi sera adoptée et dans quelques années, vous reconnaîtrez vos torts.

Le seul mérite que je vous reconnais, c’est de nous avoir réveillés. Nous pensions vivre sur les acquis de ceux qui ont lutté avant nous. Nous savons désormais que toujours, nous aurons à lutter pour nos droits !

Le lundi 4 février 2013
Christophe CORET

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s