Les députés écologistes publient ce petit manuel de survie aux discussions autour du sapin !

Voilà quelques exemples, vous pouvez tous les retrouver sur le site :

http://www.ecolodepute-e-s.fr/debats-legislatifs/le-mariage-pour-tous/

La France est un pays laïc, ce qui suppose que les religions ne peuvent interférer dans la loi de la République, qui fixe les modalités du mariage civil. Ce n’est pas aux religions, qui sont toutes opposées au mariage pour tous, de définir qui doit pouvoir se marier dans les mairies. Elles sont libres de décider pour les mariages religieux.

C’était l’argument phare au moment des débats sur le PaCS, qui n’a tué ni le mariage, ni la famille. On peut noter qu’aucune destruction de la famille n’a été observée dans les pays qui ont légalisé le mariage homosexuel : Canada, Afrique du Sud, Argentine, Espagne, Pays-Bas, Belgique ainsi que dans une dizaine d’États des USA.

Par ailleurs, la famille a bien changé en un siècle. Familles monoparentales, concubinages, familles recomposées,… cela était inimaginable il y a même 50 ans. La loi doit-elle ignorer les évolutions de la société pour sanctuariser un modèle familial en grande partie fantasmé et minoritaire ?

Loin d’être un texte donnant d’un droit à l’enfant, il permet au contraire à donner des droits aux enfants en permettant de résoudre un certain nombre de situation actuelles de « non-droit ».

La loi ne « crée » pas des familles homoparentales, elle les reconnaît.

De 30.000 à 300.000 familles homoparentales existent aujourd’hui, comme existent les familles monoparentales, les familles recomposées ou les concubinages.

Le projet de loi permettra aux couples homosexuels d’élever leurs enfants sans crainte, en disposant de la protection du mariage en cas de séparation ou de décès de l’un des parents, et du droit à l’adoption plénière de l’enfant de leur conjoint. Il existe déjà des milliers de familles homoparentales sans véritable statut légal et qui sont dans la précarité juridique. Qu’advient-il, par exemple, en cas de décès d’un des deux conjoints ?

La stigmatisation des couples homosexuels rejaillit sur leurs enfants, et nuit plus surement à leur équilibre que la reconnaissance de la légitimité de la famille qu’ils forment avec leurs parents.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Articles et recherches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s