Mariage gay : incident avec le maire Roger Madec lors du tournage de « Complément d’enquête » à la mairie du 19e arrondissement

Article du HuffPost, par Adrien Oster (29/11/2012)

http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/29/mariage-gay-incident-complement-enquete-duquesne-madec-mairie_n_2210164.html?utm_hp_ref=mariage-gay

 MÉDIAS – Un incident s’est produit jeudi 29 novembre au matin, alors que le journaliste Benoit Duquesnes interrogeait la chroniqueuse et humoriste Frigide Barjot anti-mariage gay dans la salle des mariages de la mairie du 19e arrondissement de Paris.

Réalisée pour l’émission Complément d’enquête consacrée aux « croisades anti-gays » diffusée ce soir sur France 2, l’interview de celle qui s’est auto-proclamée « attachée de presse de Jésus », instigatrice de la « Manif pour tous » contre le mariage gay, a été perturbée par des employés de la mairie à la demande du maire socialiste de l’arrondissement, Roger Madec, favorable au mariage gay. « Quand le Maire a découvert que l’invitée était celle qui mène la fronde contre le mariage gay (…) il s’est opposé au tournage », écrit jeanmarcmorandini.com, qui révélait l’information en fin de matinée.

Selon le site de l’animateur, Roger Madec a ensuite fait couper l’électricité dans la salle, « au point que le tournage s’est terminé dans le noir ». Benoît Duquesne a indiqué à jeanmarcmorandini.com que « cette séquence serait diffusée en intégralité ce soir, y compris la partie d’interview réalisée dans le noir ».

Contactée par Le Huff Post, la mairie du 19e arrondissement confirme l’incident, et explique : « En fin de semaine dernière, les équipes de Complément d’enquête nous ont contacté afin de réaliser une interview dans nos locaux. Elles nous ont annoncé que la personne interviewée serait soit Louis-Georges Tin (écrivain, président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), impliqué dans la lutte contre l’homophobie, et contributeur sur Le Huff Post, NDLR), soit un témoin lambda.

Ce matin, nous nous sommes retrouvés devant le fait accompli quand nous avons appris que Frigide Barjot serait interviewée dans nos locaux. Le maire a considéré que l’accord n’était pas respecté et que les équipes de l’émission avaient été malhonnêtes. Il a donc demandé que l’interview ne soit pas enregistrée dans la mairie, ce que l’équipe de tournage a refusé. Après plusieurs échanges téléphoniques entre des responsables de la mairie et de Complément d’enquête, et un échange assez vif entre Benoît Duquesne et Roger Madec, l’équipe ne voulait toujours pas abandonner son tournage. Le maire a donc fait couper l’électricité. Le problème n’est pas que Frigide Barjot soit interrogée -le maire a débattu avec elle sur LCI quelques jours avant la manifestation du 17 novembre- le problème c’est que les équipes de tournage n’ont pas été honnêtes et transparentes. »

Le maire PS de l’arrondissement a décidé d’écrire à Rémy Pflimlin, président-directeur général de France Télévisions.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Articles et recherches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s